Par FRUITIERE DE FLANGEBOUCHE le lundi 8 juin 2015 à 15:01

Désormais, les frais de livraison incluent la mise sous vide automatique des produits pour une meilleure conservation tout au long de leur livraison.

Par FRUITIERE DE FLANGEBOUCHE le lundi 8 juin 2015 à 14:58

Bienvenue!

Voici en quelques lignes un petit historique de notre fruitière coopérative, mais d'abord....Qu'est ce qu'une fuitière? Et qu'est ce qu'est ce que le système coopératif?

Une fruitière est le lieu ou le lait est transformé en fromage (ici en Comté, morbier ou raclette). Pourquoi le terme de fruitière? Il s'agit en fait de faire fructifier le lait des agriculteurs par sa transformation en fromage!!

Le système coopératif, véritable moteur de notre société, se définit par un regroupement d'agriculteurs, mettant en commun le fruit de leur travail (le lait), les outils de transformation (l'atelier de fabrication), et la commercialisation de leurs produits (la vente directe par les magasins de Flangebouche et Besançon appartenant à la fruitière)

Passons maintenant à notre histoire...

Au début du XX° siècle plusieurs agriculteurs se sont regroupés afin de fabriquer du Comté. En effet, une meule de Comté nécessitant un volume de 400 litres de lait, soit la production journalière de 20 vaches, ce qui correspondait à l'époque à un gros troupeau. Ainsi pour assurer la production de 10 meules par jour il fallait un regroupement de 10 agriculteurs.

C'est à partir de 1992 que les choses s'accélèrent:

Tout d'abord avec la construction de la porcherie, reliée directement à la fromagerie pour l'acheminement du sérum (autrement appelé petit lait). Ce dernier permet en partie de nourrir  les cochons.

En 1994, la fusion des agriculteurs du village de la Sommette et de Flangebouche permet la récolte annuelle de 3 240 000 L de lait! Pour parfaire le fonctionnement de cette coopérative, un conseil d'administration composé de 9 sociétaires, deux vices présidents et un président est mis en place.

L'affineur Seignemartin situé à Nantua s'occupera désormais de faire "grandir" nos Comtés.

En 1995 , un premier point de vente est édifié. Situé au coeur du village, il propose nos produits et quelques rudimentaires.

C'est en 2001 que le projet de construction d'une nouvelle fromagerie aboutit. Le premier Comté est fabriqué dans notre nouvelle enceinte le 10 janvier 2001.

En 2003 le premier morbier sort de notre atelier de fabrication.

Depuis 2004, tous les ans, de nouvelles innovations technologiques sont mises en place et permettent l'amélioration de la qualité de nos produits, et des conditions de travail des ouvriers.

De l'achat de robots pour l'entretien des Comtés, aux agrandissements nécéssaires aux développements de l'activité, la Fruitière de Flangebouche est une entreprise dynamique en plein essort qui sait évoluer avec son temps.

En 2013, les volumes de lait transformés affleurent les 6 500 000 L, et se répartissent ainsi : 5 930 000 L sont affectés à la fabrication des Comtés, 500 000 pour les Morbiers et raclettes, et 70 000 L pour la crème et le beurre.

L'ouverture d'un nouveau point de vente dans le centre ville de Besançon est également un point marquant de l'année 2013.

Mis en place au mois de décembre 2013, nous voilà installés au coeur de la cité Bisontine, rue des Boucheries sur la place de la révolution. Déservis par la gare du "Tram" flambant neuf, vous pourrez faire vos achats directement à sa descente!!

Voilà vous savez tout!

Venez nous voir sur place!! Vous serez accueillis chaleureusement par notre équipe de vendeuses, Céline, Charlène et Maryline. Si vous êtes un peu matinaux vous aurez même la chance de voir travailler notre maître fromager Benoît, épaulé du second fromager Maxime, de l'aide fromager Sébastien et du ramasseur de lait Claude.

MERCI DE VOTRE VISITE, A BIENTOT !!


LIVRAISON RAPIDE & SUIVIE

Suivi du colis disponible dans l'espace client

PAIEMENT 100% SECURISE

Paiement sécurisé par le Crédit Agricole

SERVICE CLIENT

Contactez-nous par mail ou par téléphone


 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.